Mission et histoire

 La Fondation Anna Lindh est une institution unique, émanant des gouvernements des pays du Partenariat Euro-Méditerranéen mais également responsable devant ces derniers, et agissant comme un réseau en constant développement rassemblant des organisations de la société civile. La mission est de rapprocher les individus et les organisations des deux côtés de la méditerranée grâce à des actions soutenues de dialogue et de refermer le fossé qui les sépare.

La Fondation Anna Lindh a été créée en 2005 par les gouvernements du Partenariat Euro-Méditerranéen, accord politique d’envergure auquel sont parvenus en 1995 l’Union Européenne et ses dix partenaires du Sud de la Méditerranée: l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, la Jordanie, le Liban, la Palestine, Israël, la Syrie et la Turquie. 

Durant l’établissement de la Fondation, chaque gouvernement a nommé une institution au sein de son pays respectif dont la tâche était de mettre en place un réseau d’organisations de la société civile dont les actions sont dédiées à la promotion du dialogue: les Réseaux Nationaux  Anna Lindh. Aujourd’hui, ce réseau forme la base du travail de la Fondation, qui assume deux rôles principaux: soutenir les activités du réseau d’organisations de la société civile et servir d’observatoire pour la coexistence dans la région.

(photo: Frank Toussaint)
 

Vers le haut